Sport

Serena et Muguruza en finale !


L’édition 2015 de Wimbledon verra une finale inédite entre la légende du tennis féminin Serena Williams et la jeune Garbine Muguruza, novice à ce stade de la compétition. Elles ont respectivement éliminé Maria Sharapova et Agnieszka Radwanska.

Serena Williams n’a laissé aucune chance à Maria Sharapova. L’Américaine s’est imposée 6-2 6-4 en 1h19 de jeu. Ce qui est terrible pour Sharapova, c’est l’impression d’impuissance qu’elle a dégagée tout au long de la rencontre. La défaite paraissait inéluctable.

Tout est allé trop vite pour la Russe. Malgré l’avantage de servir en premier pour faire la course en tête, celle qui passera numéro 2 mondiale lundi n’en a pas profité. Pire encore, Sharapova s’autodétruit en commettant trois doubles fautes pratiquement d’entrée alors qu’elle menait 40-30 sur son service. Elle offre ainsi le break à son adversaire et réalise le pire départ possible. Tout l’inverse de l’Américaine. La numéro 1 mondiale a très bien servi tout au long du match : 13 aces et 86% de points gagnés derrière sa première. Très puissante comme à son habitude, la patronne du circuit s’est également montrée agressive. Il est difficile de dire si Serena se sublime quand elle joue Sharapova ou si c’est la Russe qui déjoue face à l’Américaine mais les chiffres ne trompent pas. Hier, Sharapova s’est inclinée pour la dix-septième fois de suite face à sa pire ennemie.

En finale, Serena Williams a rendez-vous avec l’histoire. Une fois de plus. En cas de succès, elle réalisera le Grand Chelem sur deux ans, le fameux « Serena Slam ». Ce samedi, Serena affrontera Garbine Muguruza qui a créé la surprise en se débarrassant en trois sets d’Agnieszka Radwanska, 6-2 3-6 6-3. Pendant 45 minutes, l’Espagnole surclasse la Polonaise. Avec la puissance de ses frappes, une longueur de balle parfaite, elle semble marcher sur l’eau et se détache rapidement pour mener 6-2 3-1. Mais la mécanique se dérègle lorsqu’elle décide de prendre plus de sécurité dans ses frappes. En commettant beaucoup plus de fautes, elle encaisse six jeux de rang. Une aubaine pour Radwanska qui recolle à un set partout. La 13eme mondiale continue sur la même dynamique en breakant d’entrée la 20eme mondiale. Mais Muguruza ne s’avoue pas vaincue pour autant. En s’appuyant sur son arme favorite, le revers, Muguruza recommence à aller de l’avant. Elle prend les risques (39 coups gagnants, 23 fautes directes) et est logiquement récompensée en se détachant à 3-2. Elle se montre solide mentalement en sauvant deux balles de débreak à 5-3. A 21 ans, elle décroche sa première finale en Grand Chelem.

Serena Williams et Garbine Muguruza se sont déjà affrontées à trois reprises. La saison dernière, la jeune espagnole avait donné une leçon à l’Américaine à Roland-Garros (6-2 6-2). La joueuse ibérique a le jeu pour poser des problèmes à Serena. Mais avec la pression et l’atmosphère si particulière d’une finale en Grand Chelem, la première pour elle, pourra t-elle y parvenir ? Réponse samedi sur le Center Court.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *