People

Taylor Swift VS Apple


Tumblr , la nouvelle arme de dissuasion de Taylor Swift. Il ne lui aura fallu que quelques heures entre dimanche et lundi pour faire plier Apple via un post sur le célèbre site de micro blogging .

Le groupe à la pomme est revenu sur l’une des politique contestée d’Apple Music, leur nouveau service de streaming prévu pour le 30 juin. Celle-ci prévoyait qu’aucune commission ne serait reversée aux artistes, aux compositeurs et aux maisons de disque pendant la période d’essai de trois mois offerte aux nouveaux utilisateurs.

Et c’est grâce à l’aide d’un plaidoyer des plus virulent que Super Taylor a fait réagir le responsable médias d’Apple Eddy Cue via Twitter

« Apple Music paiera les artistes même pendant la période d’essai gratuite », « Nous avons entendu Taylor Swift et les artistes indépendants ». Quelques heures plus tôt, la chanteuse avait justifié sur son blog sa décision de ne pas diffuser son dernier album, intitulé 1989, sur Apple Music. Le groupe à la pomme a donc rapidement réagi aux attaques de la jeune artiste, « Je trouve cela choquant, décevant et totalement contraire à cette entreprise historiquement généreuse », « Nous connaissons le succès astronomique d’Apple et nous savons que cette entreprise incroyable a assez d’argent pour payer les artistes, les compositeurs et les producteurs pendant les trois mois d’essai… même s’ils sont gratuits pour les fans », poursuivait-elle, avant de conclure: « Nous ne vous demandons pas des iPhone gratuits. Ne nous demandez pas de vous fournir notre musique gratuitement ».

#NoPainNogain

En 2014 déjà , elle retirerait toutes ses chansons de Spotify, le leader suédois du marché, pour protester contre les offres qui rémunèrent faiblement les artistes. A chaque fois, elle assure s’exprimer au nom de tous les artistes, qui doivent faire face à une baisse des ventes de CD et des téléchargements légaux.

#TaylorForPresident

En échange de ces trois mois sans commission, Apple promet de reverser 71,5% des recettes aux ayants droit aux Etats-Unis et 73% ailleurs dans le monde. Les autres plates-formes redistribuent généralement 70% de leur chiffre d’affaires.

Bouba Diaby


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *