INSO CAMPUS ICOGES

Taxi et Boxeur : même combat 


Après leurs opérations de contestation contre  UberPop, les taxi s’attaquent aux clients. Alexandre, 27 ans, en a connu les frais et a été violemment agressé à Lyon dans la nuit de samedi à dimanche, 21 juin.

« Il a été frappé au visage à coups de poing par des chauffeurs de taxi », indique la police lyonnaise. Alexandre a fini avec le nez et le sinus maxillaire fracturés et vingt et un jours d’incapacité temporaire de travail.
Alors qu’il s’apprête à monter avec un ami dans un taxi « dont le voyant était au vert », le chauffeur refuse, affirmant être en grève. « Je lui signale qu’il aurait pu mettre son voyant en rouge, il se met à m’insulter, alors je lui lance : ‘Ce n’est pas étonnant que des personnes choisissent de plus en plus UberPop' ».
« c’est cette phrase qui a déclenché la fureur ».  « Le ton est monté mais quelqu’un nous a séparés et on a fini sur une note plus sympathique »,  C’est en se rabattant vers une version lyonnaise des vélib en compagnie de son ami, qu’Alexandre se fait attraper par l’épaule par deux hommes, « 50 mètres plus loin ». Et rouer de coups de poings , résultat:  fractures, de la mâchoire, nez cassé, plus de sinus et la pommette défoncée. Les médecins comptent lui mettre des plaques métalliques, lui visser le dessous  de la pommette pour la renforcer. Son père ne le reconnaît plus  » il pleurait : les larmes, c’est du sang qui coule. »

Alexandre doit se faire opérer en fin de semaine. « Je risque une désensibilisation de la partie gauche du visage à vie. C’est très cher payé »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *