Sorties/Bons plans

Cityscoot grille la priorité à Scootlib


Dès le 30 juin, des scooters en libre-service seront disponibles dans la capitale mais l’initiative vient du privé. Cityscoop a en effet coupé l’herbe sous le pied à Scootlib, soutenu par la mairie de Paris.

 

« Scorlib » était une promesse de campagne de la maire de Paris Anne Hidalgo, mais le secteur privé s’est montré plus rapide. Le service de scooters en libre-service s’appellera donc Cityscoot, du nom de la start-up qui planche sur le projet depuis deux ans, et verra le jour le 30 juin.

Dans un premier temps, 70 scooters seront disponibles à la location. Pas de stations et de bornes sur la chaussée comme pour Vélib : les utilisateurs pourront prendre et rendre les scooters sur des places autorisées, dans dix quartiers définis.

Une application mobile permettra de repérer les scooters disponibles et de les réserver. Pour démarrer, il suffira d’entrer sur un clavier numérique intégré au scooter un code envoyé par SMS. La location d’un Cityscoot sera facturée 3 euros le quart d’heure.

Si l’expérimentation (d’une durée de quatre mois) s’avère concluante, le service sera lancé à l’échelle commerciale en janvier, et mille scooters seront progressivement déployés début 2016.


Un commentaire sur Cityscoot grille la priorité à Scootlib

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *